Discuter les livres en français

Il y était une discussion il y a quelques jours sur la formation d’un groupe pour discuter les livres en français. Je ne sais pas quand il sera matérialise. Peut être on peux commence le discussion ici dans cette thread.

Le premier livre je veux discuter, c’est L’étranger. Je crois beaucoup de gens a lu ce livre. J’ai ajoute le livre à le bibliothèque si l’on s’intéresse:

Ma premier question est: qui a lu ce livre?

Je l’ai lu, pourtant en Chinois, pas de francais, j’espere de le lire en francais en avenir. Je ne peux pas totallement le comprendre.
Je aime beaucoup les autre livre de Carmus. “Le honte”, c’est superb!

Je l’ai lu en allemand, et je suis en train de le lire et l’écouter en français.

Merci pour avoir commencé cette discussion:

Comme hape, j’ai lu ce livre quand j’étais en école en Allemagne (il était de rigueur parmi mes amis), mais dès ce temps là, je l’ai relu plusieurs fois en français.

J’ai déjà lu ce livre. En ce moment et grâce à vous, je suis en train de relire pour la 2ème fois.

Je vous pose deux questions pour discuter le premier chapitre : En ce qui concerne l’énonciation, qui parle ? Et de quelle façon ? Des questions-là ne sont difficiles ni extraordinaires ni anormales. C’est parti !

Je ne comprend pas très bien ton premier question. Qui parle? Le rôle principal évidemment, n’est pas?

De quelle façon? C’est difficile à décrire. Une façon d’indifférence ou impassible, peut-être?

Regardez ce site ( www.etudes-litteraires.com ), il vous sera utile.

Merci pour le lien, mais sans avoir visité le site:

La première partie commence avec la voix d’un étranger. Il utilise la voix d’un journal intime. C’est seulement à travers la conversation avec le directeur qu’il nous donne son nom, c’est à dire le nom de sa mère et c’est à nous d’en déduire le sien .

(Je vais demander à Serge de corriger mes fautes.)

Je sais que discussions comme ça n’ont pas à mon niveau. Quand on me pose questions comme ''qui parle?", je simplement réponde “le rôle principal”. Je ne suis pas bon sur le sujet de littérature.

Mais, continuez le discussion, svp. Je trouve que les réponses ont intéressantes.

Merci.

L’Etranger présente un personnage semblant être insensible à la mort de sa mère.
Malgré son apparence normale, Meursault est un personnage très complexe.

Je trouve bizarre ce mélange d’intimité du journal et de nous garder en respect en même temps. Il nous raconte seulement ce qui concerne le moment actuel.

Meursault ne voit pas l’intérêt de demain, il vit le moment présent. Il est incapable de se projeter dans le futur et ne le veut surtout pas.

Aussi, ses sensés physiques ont plus fort que ses sensés émotionnelles. La chaleur, la lumière, etc

Meursault est étranger à son monde, à son milieu. Au sens figuré, il existe sans croyance. Ce fait a une grande signification parce qu’il indique l’aspect négatif dans le texte. En revanche, les objets comme la chaleur, la lumière et le soleil créent un aspect opposant tel que positif.

Albert camus dit pour résumer son livre :“dans notre société, tout homme qui ne pleure pas à l’enterrement de sa mère risque d’être condamné à mort”.
Le héros du livre est condamné à mort parce qu’il ne joue pas le jeu, il est étranger à la société où il vit. Il erre en marge de la vie.

Je crois qu’il y a des gens qui ont très tristes dedans même ils ne pleurent pas dehors. Meursault est différent. Il n’a pas le sensé de triste.

Je vais essayer lire ce livre, j’espère que il est intéressant :))

J’aime beaucoup Camus, ses livres font réfléchir et on peut leur trouver plusieurs sens. On a l’impression que les histoires sont banales, simples, mais ce n’est pas le cas. L’Etranger est écrit dans un style assez spécial, ça peut plaire ou non. J’aime beaucoup La Peste aussi.

J’ai lu La Peste . Il est une œuvre magnifique. (Peut-être un chef-d’œuvre? je pense que oui !) En ce moment, je veux lire un livre de Marguerite Duras. Chez Duras nous rencontrons la notion de ruine et certains aspects de souvenir irrécupérable. Tout le monde connaît L’Amant bien sûr. J’aime ça mais je lirai L’homme assis dans le couloir.

J’ai lu “L’amant” pour la première fois en français seulement l’année dernière. Ça m’a impresionnée énormement. Je ne connais pas “L’homme assis dans le couloir”, mais j’ai noté tous les titres de la liste que tu as mentionnés d’ailleurs et j’espère bien de les lire un jour:

(J’ai encore quelques observations à faire vis-à-vis L’Etranger, mais pas à ce moment.)